Ouille ! Sujet épineux que j’ai décidé d’aborder là, j’ai nommé le pervers narcissique !

Combien de fois avez-vous entendu parler de ce type de personne… Vous devez vous dire, qu’est-ce que cet article aura de différent ?

Eh bien, je vous parle, moi, de ce que j’ai connu, vécu, enduré mais aussi de ce que les personnes interrogées m’ont raconté.

Je pense qu’on tombe toutes/tous au moins une fois dans sa vie, sur un pervers narcissique (pour certain(e)s c’est même une collection ^^).

Pour celles et ceux qui n’auraient jamais connu ça, alors prenez vos jambes à votre cou si vous en croisez un…

Bref, dans pervers narcissique il y a ? Pervers, oui, mais c’était l’autre dont on va parler d’abord : narcissique.

LE PERVERS NARCISSIQUE, C’EST COMME UN CHOCOLAT À LA LIQUEUR…

Vous savez ce chocolat qui brille fièrement parmi tous les autres ? Et qui pourtant une fois croqué est clairement dégu…pas très très bon !

Oui, le PN (pervers narcissique vous l’aurez compris) est de prime abord SÉDUISANT.

Il apparaît, au début de la relation, comme quelqu’un d’attentionné/compréhensif/drôle et plein d’autres qualificatifs attirants…

Bizarrement, j’allais écrire qu’il est souvent beau en plus de ça mais en y réfléchissant…ce n’est pas exactement ça.

Il est CHARMANT. Il dégage une certaine assurance qui lui donne tout son sex-appeal.

En voilà, on ne va pas épiloguer sur le début de la rencontre avec un PN puisque c’est souvent le bonheur et les boum-boum dans le cœur.

FACE B

On vient de découvrir la partie émergée de l’iceberg.

Autrement dit, une infime partie comparée aux surprises (empoisonnées) que nous réserve le PN.

La partie précédente explique donc pourquoi « narcissique » : car il aime plaire avant tout et savoir qu’il est séduisant.

Une fois sa proie choisie (et souvent affaiblie car ce n’est pas non plus un guerrier le mec !), il montre son côté « pervers ».

Malheureusement pour nous, ce n’est pas un pervers façon Christian Grey mais plutôt son double « beauf ».

Alors, est-ce que les titres de la Face B vous intéressent ? Oui/Non ?

Toute façon, ça sera oui et puis c’est tout :

  • Il prend soin de vous isoler : Eh oui, comme je le disais le pervers narcissique n’a pas non plus une âme de conquérant mais plutôt de « vautour ».

Lorsqu’il vous connait, vous n’êtes généralement pas en grande forme. Vous souffrez à ce moment là d’une baisse de régime (rupture douloureuse/dépression/perte de confiance en soi, …) et vous apparaissez pour lui comme la proie idéale.

Et si par malheur, vous étiez bien entourée, il fera tout pour que vous n’ayez d’yeux que pour lui : il ne sera pas friand de rencontrer vos potes, il aura tendance peut-être à les critiquer et à vous faire croire qu’ils ne sont pas assez bien pour vous, …

Vous l’aurez compris, c’est un narcissique alors pas question de partager la vedette.

  • Il vous fait culpabiliser : c’est pour moi le point le plus important et le plus détestable du pervers narcissique. Une fois passée entre ses bras, vous êtes une loque.

En effet, le PN n’aura ABSOLUMENT PAS une conduite normale.

Il pourra être : violent verbalement ou physiquement, avoir des penchants sexuels douteux, adopter une attitude irrespectueuse, …

Hum, je le sens vous voulez des exemples^^ En voici quelques-uns et ce sont des histoires vraies :

  • Un PN pourra par exemple vous faire croire que voir son ex en tête en tête c’est normal. Il se fera des restaus, des cinés avec son ex en tête à tête, ce qui vous rendra malade… Vous proposerez de la rencontrer afin de mettre fin aux doutes qui vous hantent mais il se mettra dans une colère monstre (comme c’est bizarre ah ah ah…)
  • Un PN pourra vous faire passer pour une Marie couche-toi là (excuse à toutes les Marie <3) alors que vous n’avez même pas osé regarder un autre homme. En vérité vous apprendrez qu’il s’est tapé une bonne partie de la ville où vous habitez (tous sexes confondus !)
  • Il est parfois « volage » : bah oui, son narcissisme n’a pas disparu du jour au lendemain. De plus, lorsque la relation qu’il entretient avec vous commence à durer, il commence (et il le sait) à perdre votre attirance envers lui.

Autant dire, qu’un PN qui ne séduit plus autant est au plus mal. Il prendra donc plaisir à trouver de nouvelles proies et rebooster sa confiance en lui.

  • Il est souvent menteur car il veut apparaître comme quelqu’un d’exceptionnel, d’étonnant. Sauf que, la réalité est tout autre : sous ses discours remplis d’aventures, de succès, etc se cache souvent une vie assez routinière.

Ça vous fait rêver vous la routine ? Non ? Nous sommes bien d’accord c’est non, alors il fera tout pour vous faire croire qu’avec lui c’est l’aventure (semée d’embûches attention :p)

  • Il n’avouera que rarement ses torts ! Et oui, s’il veut garder sa crédibilité, il restera souvent ferme à ses positions et souvent lorsque celles-ci sont discutables.

Quand je dis discutable, ce sont souvent des situations où vous êtes en position de souffrance et malheureusement pour vous, ce n’est pas lui qui a un problème « Non, non ! C’est vous ! »

ALORS QUE FAIRE ?

Fuyez ! Sincèrement, je le redis : « fuyez ! »

Il y a une chose à retenir et qui est essentielle : PERSONNE ne doit vous dicter ce qui est bien pour vous ou ce qui ne l’est pas.

Une situation vous fait souffrir ? Avec une personne qui n’est pas PN, on communique et on trouve un consensus ; avec un PN, nous souffrons, la communication est impossible et selon lui nous serons toujours en tort. Vous en arriverez généralement à croire que c’est vous qui avez un problème.

Croyez-vous vraiment que quoique vous fassiez vous avez tort et lui toujours raison ? C’est impossible et si vous en doutez, repensez à une histoire précédente qui a fonctionné ou qui s’est déroulée plus en douceur. Alors ? On vous reprochait autant de choses ? Certainement que non, car vous êtes comme vous êtes et c’est tout.

Une personne qui vous aime accepte vos qualités et vos défauts. Elle n’hésitera pas à parler avec vous si une situation la gêne et à régler cela en adultes.

Alors en conclusion, je dirai : vous souffrez de votre relation actuelle avec un PN alors rompez. C’est difficile j’en conviens mais la clef c’est de vous aimer vous avant d’aimer autrui. Et si vous vous aimez, alors vous n’accepterez pas qu’une personne vous piétine de la sorte et détruise la confiance que vous aviez en vous.

Vous êtes uniques !
LOVE,
M.L